Les impacts de la crise sanitaire sur le coworking

A l’ère du tout numérique, le monde du travail se transforme très rapidement. Encore minoritaire, le travail indépendant connaît une forte progression depuis les années 2000. Une fraction grandissante des travailleurs qualifiés (entrepreneurs individuels, travailleurs indépendants, salariés en télétravail), sensible aux questions environnementales et à la qualité de vie, cherche à se libérer des conditions de travail imposées jusqu’ici (lieu, cadre, horaires). Alors qu’ils pourraient travailler à leur domicile, certains ont choisi de pratiquer le coworking. Depuis une quinzaine d’années, ces espaces de travail collaboratif sont apparus un peu partout, dans les métropoles, les villes moyennes et les zones rurales, offrant un nouveau cadre de travail choisi, consenti.

La crise sanitaire du COVID-19 pourrait modifier durablement les pratiques professionnelles de ces coworkers qui auront été contraints de travailler chez eux pendant plusieurs semaines. La proximité géographique, nécessaire au développement des activités professionnelles collaboratives, a dû, pendant le confinement, être remplacée par la proximité électronique.

Lire l’article sur periwork.hypotheses.org